cuisinier en chemise blanche

Comment faciliter l’accueil et l’intégration d’indépendants dans son équipe ?

5/20/2020

Les plateformes numériques de mise en relation fonctionnent via un modèle vertueux permettant à chacun d’y trouver son compte.

Les indépendants sont extrêmement stimulés par la variété des missions qui leur sont proposées, ainsi que par les nombreux contenus de formation et autres avantages auxquels les plateformes comme Brigad leur donnent accès.

Du côté des restaurateurs, les retours sont unanimes, l’intégration de cet outil numérique dans leur organisation en vaut la chandelle : “On arrive tout le temps à avoir des profils, et en plus la compétence est toujours au rendez-vous, contrairement à d’autres solutions. Charge à nous de bien les accueillir dans les équipes pour les fidéliser, car avec Brigad j’ai trouvé la réponse à mes besoins” Laurent Bassier

L’enjeu est donc de composer avec des équipes panachées entre employés et collaborateurs temporaires, saisonniers, intérimaires et freelances.

Comment les intégrer au mieux afin d’assurer la meilleure homogénéité dans la qualité de la prestation rendue ? C’est la question sur laquelle se sont penchés des professionnels de la restauration lors d’une table ronde organisée par Brigad.

Revenons sur les facteurs de succès identifiés par ces experts : ∙ Fournir un accueil de qualité ∙ Sensibiliser les gérants sur l’importance de l’accompagnement des remplaçants ∙ Assurer la fidélisation des remplaçants

➡️ Mettre des mesures d'accueil en place

Lors d’un remplacement, la plus grande crainte du remplaçant est de se sentir mis à l’écart par l’équipe dans laquelle il va travailler pendant quelque temps.

Un accueil de qualité est donc primordial pour que ces profils, qu’ils soient indépendants, intérimaires ou en CDD, se sentent considérés, appréciés et valorisés pour les compétences et les connaissances qu’ils apportent à l’équipe en place.

Avant la mission :

Dans la vie professionnelle, la première rencontre est un moment crucial pour se présenter et mettre en confiance son interlocuteur.

Très souvent, tout commence par un premier échange téléphonique en amont de la mission.

Cette première entrée en matière est largement conseillée lors d’une mise en relation via une plateforme numérique. Elle permet aux indépendants d’intégrer les spécificités de la mission en posant leurs questions aux restaurateurs qui vont les accueillir.

On prend le temps d’appeler les indépendants. D’ailleurs j'étais très agréablement surpris car lors de ma première demande, c’est le Brigader [Professionnels indépendants travaillant via la plateforme, ndlr] qui a pris contact avec moi, j'étais estomaqué de tant de professionnalisme, on n’y était pas habitué via nos solutions précédentes”, témoigne Laurent Bassier.

En définitive, ce coup de fil rapide permet d’être rassuré d’un côté comme de l’autre, d’envisager sereinement un début de mission et d’amorcer les étapes de l’intégration sur place.

Au début de la mission :

Lorsque la mission débute, nos intervenants s’accordent sur l’importance d’un contact physique. “Quand j’ai un nouveau Brigader sur l’un de mes sites, je passe systématiquement le saluer, discuter avec lui et m’assurer que tout se déroule bien”, précise Laurent Bassier.

La main peut ensuite être laissée au responsable opérationnel pour poursuivre l’accueil et l’intégration et engager les discussions sur le vif du sujet : le déroulé de la mission.

Antoine Giraud, directeur Adjoint du Splendid, Groupe Georges Blanc, souligne un point important pour les remplacements de dernière minute : la qualité de l’accueil et l’attention portée à un nouveau venu ne doit pas être altérée par l’urgence de la situation. “On gagne du temps en prenant le temps : Je reste intimement convaincu qu’il vaut mieux “perdre” 10 min au début du service à expliquer que bâcler l’accueil et avoir quelqu’un qui ne pourra pas être efficace.

➡️ Accompagner des profils flexibles, afin de garantir une qualité de service

Restaurants traditionnels, d’entreprise, résidences services, traiteurs, maison de retraite, agence événementielle (…) des besoins variés et de nombreuses spécificités.

Les remplaçants sont connus pour leur flexibilité et leur grande capacité d'adaptabilité, qui leur permet notamment de rapidement s’approprier un environnement et des techniques de travail. Toutefois, dans certains secteurs très précis, accompagner sur des méthodes ou des techniques précises et nouvelles pour ces profils est l’une des clés du succès.

Le cas du secteur Médico-Social :

Sur des secteurs aux besoins spécifiques, la constance de la qualité des prestations et le respect des bonnes pratiques sont une des clés du succès pour les remplaçants.

Nous accompagnons plus de 400 établissements de santé (Ehpad, M.A.S, cliniques etc) et tous ont un cahier des charges bien précis : procédures de sécurité alimentaire, textures modifiées, régimes particuliers etc.

Si votre entreprise opère dans le secteur Médico-Social ou tout autre secteur nécessitant des règles et normes très spécifiques, expliquer au remplaçant en amont de la mission ses spécificités de manière claire et concise est une très bonne pratique.

Elle peut également être complétée par certains processus mis en place par les plateformes de mise en relation. À titre d’exemple, Brigad envoie automatiquement un contenu de formation sur l’hygiène et la sécurité aux indépendants réalisant des missions dans le secteur Médico-Social.

Il est essentiel que les établissements prennent ensuite le relai avec un responsable accompagnant systématiquement les indépendants lors de leur première journée, pour s’assurer de la compréhension de ces bonnes pratiques.

A partir du moment où les gens sont compétents culinairement, je trouve ça normal de les accompagner sur des process qui sont propres à notre secteur d’activité. La priorité c’est de bien savoir faire à manger, ensuite on accompagne sur le suivi des process particuliers (textures, régimes et process HACCP qui sont exacerbés dans le secteur médico-social).” souligne Laurent Bassier.

Le cas de l'événementiel

Lors d'événements d'envergure comme le salon Epoq’Auto et le salon Paysalia, ce sont parfois plusieurs dizaines d’indépendants qui sont sollicités pour travailler dans des restaurants éphémères.

Afin d’assurer le bon déroulement de la prestation, ils sont accueillis à l’entrée du parc et accompagnés sur leurs stands par les organisateurs.

Des employés les prennent ensuite en charge, afin de les accompagner et de leur détailler les spécificités du lieu et du service. “On essaie de diluer les nouveaux au sein des équipes qui connaissent la maison et qui peuvent leur montrer. Ce système de binôme est induit car on ne va jamais laisser quelqu’un tout seul dans les premiers instants de sa mission” souligne Ylan Faja, responsable RH chez Pibolo, la société d’exploitation d’Eurexpo

C’est à ce moment là que l’expérience et l’adaptabilité des indépendants fait toute la différence, car ils doivent absorber un maximum d’informations en un minimum de temps, afin d’être prêts à enchaîner sur le service seulement quelques heures après leur arrivée, en connaissant le menu.

En fin de journée, il est important de toujours faire un point avec les responsables, pour identifier les profils les plus compétents, avec qui vous souhaitez retravailler.

Pour certaines plateformes comme Brigad, la fidélisation des profils fait partie intégrante de leur modèle, permettant aux restaurateurs de retravailler de manière simplifiée avec les profils qu’ils ont appréciés.

➡️ S’assurer les meilleurs profils

Les plateformes de mise en relation offrent la possibilité pour les indépendants de travailler où ils le souhaitent, et quand ils le souhaitent. Ainsi beaucoup effectuent des prestations dans différents établissements et ont un emplois du temps remplis parfois plusieurs semaines à l’avance.

Ce modèle constitue pour beaucoup un souffle nouveau dans l’exercice de leur métier, qui leur permet de se réinventer et d'acquérir de nouvelles compétences. Nos utilisateurs témoignent, et plus de 60% d’entre eux expliquent que sans ce modèle, ils auraient déjà quitté le secteur de la restauration en raison des conditions de travail (horaires contraignants etc.) et du peu de perspectives qui s’offraient à eux.

Fidéliser les remplaçants avec lesquels vous avez apprécié collaborer est donc primordial ! Vous pourrez ainsi faire appel à des indépendants dont vous connaissez les compétences, déjà intégrés à votre équipe et maîtrisant vos méthodes et règles spécifiques.

Un gain de temps et une garantie de qualité de service non négligeable en perspective ! Pour en bénéficier, deux bonnes pratiques ressortent, en plus de l’accueil et de l’accompagnement.

Organiser un point de fin de mission, ou de fin de journée.

Cet échange entre un responsable et un indépendant permet de récolter des retours sur votre processus d’intégration et le ressenti de celui-ci durant la mission. C’est également le moment pour identifier les meilleurs éléments et vous assurez que ceux-ci soient reconnus dans leur travail.

Anticiper les besoins et missions à venir.

Si votre établissement à des besoins récurrents, ou des mission à venir déjà identifiées, n’hésitez pas à demander aux indépendants leurs disponibilités. Profitez de leur présence à vos côtés pour planifier une mission future.

Brigad c’est toutes les semaines, que ce soit en cuisine, salle, plonge. Heureusement qu’ils sont là car nos confrères ferment parfois leur restaurant le samedi car ils manquent de staff ! On a du mal à fonctionner sans Brigad aujourd’hui, donc c’est vrai qu’on demande leurs dispo aux Brigaders pour nous organiser et anticiper.” souligne Antoine Giraud.

➡️ Pour résumer :

Depuis maintenant plusieurs années, RH et responsables du personnel rencontrent des difficultés croissantes pour compléter leurs équipes, dues à une pénurie de main d’oeuvre dans le secteur de l'hôtellerie restauration. Celle-ci s’explique notamment par une envie toujours plus forte pour les professionnels du secteur de travailler de manière plus autonome et plus flexible.

Il existe donc un véritable enjeu en terme de gestion des effectifs, et le recours aux indépendants (qui choisissent ce mode de travail justement pour l’autonomie et la flexibilité) pour pallier aux besoins temporaires est de plus en plus fréquent.

L’accueil, l’accompagnement et la fidélisation de ces profils sont donc 3 étapes clés pour garantir des équipes complètes et stables, et ainsi une qualité de service toujours optimum.

C’est une nouvelle manière de travailler, avec des équipes panachés entre collaborateurs fixes, intérimaires, CDD et indépendants. Elle est d’ailleurs soulignée par certains restaurateurs, qui y voient là un nouveau modèle d’organisation. Antoine Giraud témoigne “Brigad au début c’était une solution pour palier à un manque de recrutement, maintenant c’est une manière de travailler, je me demande si dans quelques années dans tous les restos ça ne sera pas pareil.

Vous souhaitez en savoir plus ? Demandez à être rappelé.e